UA-85084375-1 https://v75.xiti.com/ Delhoward78:

  • Rôtis en série, à Nice

    Ce n’est pas souvent que mon ami Daniel Rozensztroch - conseiller de la rédaction de Marie-Claire Maison - se décide à venir passer un week-end à Nice.

    Donc, quand cela se produit, j’ai naturellement à cœur de trouver un endroit "spécial" pour l’emmener dîner.

    Le problème, à Nice, c’est qu’il y a des milliers de restaurants et très peu de choix. Car nombre d’entre eux sont soit chers, soit chiqués, soit mauvais, soit les trois à la fois.

    Et quand un d’entre eux s’avère raisonnable, authentique et bon, mieux vaut réserver sa table une semaine à l’avance, comme à Paris – et, souvent, il ne garde pas longtemps ces qualités.

    Alors, si, par un hasard miraculeux, on tombe sur la perle, on est partagé entre le désir de s’en garder la bonne adresse, et celui de la partager avec de vrais amateurs, afin d’encourager son patron à y poursuivre son travail d’artiste.

    Je choisis la seconde solution, et de chanter les louanges de la RossettiSerie, rue Mascoïnat, tout près de la Place Rossetti et de sa cathédrale. Nous l’avons repérée en passant devant, tout simplement, lors de l’incontournable balade dans le Vieux Nice.

    Notre regard a été attiré par son décor sympa de cantine, avec une table d’hôte et un joli petit buffet que l’on voit dans la vitrine. Depuis le mois de mai 2009, le restaurant a pris la place d’une excellente, et très ancienne, boulangerie, et en a gardé le sol en carreaux de ciment décorés, la porte en fer, le look un peu désuet - et les courants d’air !

    361c63767a3611727c769e5a275375a0.jpg

     

    Une longue table d’hôtes en bois brut peut accueillir quatorze convives, et des petites tables carrées, disposées le long du mur, une dizaine de plus. Accrochées au-dessus, de très belles photographies, de troncs d’arbres, de matières brutes, y créent une note plus contemporaine.

    Sur une ardoise dehors, et affichée dedans, la liste des plats. Simple comme un petit pain, et attirante par ses prix : Le choix est donné entre plusieurs viandes rôties (poulet, veau, bœuf, agneau ou porc, dont la provenance est clairement affichée) –, accompagnées de pommes sautées, de purée maison, de ratatouille ou de mesclun. Ce, pour le prix étonnant de 14 euros.

    Mais surtout, on est totalement bluffé par la qualité de ce lieu. L’accueil y est chaleureux, naturel, dénué de toute prétention ou artificialité. On voit opérer le chef, derrière le bar qui sépare la cuisine de la salle. Il est aidé par sa maman, et deux jeunes, efficaces et attentionnés, en salle. Tout roule, tranquillement. Et lorsque les plats arrivent, on est encore plus étonné. Le contenu des assiettes est copieux, et surtout délicieux. L’agneau rôti, le demi (!) poulet sont parfaitement cuits, savoureux, et leur accompagnement cuisiné comme à la maison. Pas la moindre trace de surgelé sur nos papilles.

    Surprise, le plat choisi a été précédé d’une petite salade de mesclun et de tomates, dont on devine qu’ils proviennent du marché, tout proche, du Cours Saleya. La carte des desserts est agréable aussi. Ils sont sans prétention, mais goûteux et peu onéreux. Le tout est un régal, arrosé d’un agréable Côtes de Provence.

    En partant, la seule remarque que l’on souhaite faire au chef, Jean-Michel Caruana, c’est que surtout, surtout, il ne change rien à sa recette, et qu’il continue à régaler les amateurs de ce genre de lieu : simple, pas trafiqué, pas exorbitant, bref, juste ce que l’on aime, ici, comme à Paris, et ailleurs.

    CATHIE FIDLER

    RossettiSerie 8, rue Mascoïnat 06300 – NICE tel : 04 93 76 18 80

  • IDÉE N°24

    La dernière avant de déballer tous nos cadeaux : des gobelets froissés en argent.

     

    898118454e8a01d2c34215be918dfa25.jpg

     

    Présentés sous forme de coffret, ces gobelets sont recouverts d'argent véritable. Le faux-vrais devient unique et précieux - 145 euros.

    Existe aussi coffret de 4 gobelets or 165 euros et coffret de 2 gobelets argent et 2 gobelets or 155 euros.

    Revol, 04 75 03 99 99 et www.revol-procelaine.fr

  • IDÉE N°23

    La platine vinyle Ion Audio iProfile qui permet, bien sûr, de lire les vieux 33 et 45 tours mais surtout de les numériser sur son iPod.

     

    2a1081a289a35e1e03dc5647f62c38bf.jpg

     

    Donc, plus besoin d’acheter la version moderne de ses vieilles galettes. Bien sûr, elle permet également d'écouter les musiques enregistrées sur le iPod et possède de nombreuses autres fonctionnalités.

    Pour la trouver, cliquez ici

     

  • Idée N°22 : connaissez-vous Madame Mo ?

    Je suis fan.

    Ultra fan.

    Découvrez les intermèdes de Madame Mo, des petits dessins animés, pleins de poésie, de petits bonheurs et de douceur.

    Idéal en ces périodes agitées, pour faire une pause.

     

     7fdb2b49a8aca8d360fbeb85837806ae.jpg

    84c403c53420c0b74d2e85fc61c54e13.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     et pour qu'elle ne vous quitte plus, vous pourrez vous offrir un totebag

    4801a661f4d74a7b113fa1f55dc41f92.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    921916c7824acd8e9f86709ceeebb3a6.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     Ou des norens (rideaux japonais)f4b0835448b39e7c7433407d4b1519f5.gif

     

     

     

     

     

     

     

    plus d'infos sur

    http://www.madamemo.com

  • Idée N°21 : les secrets révélés

    En plein dans la mode des "livres-objets" !

     Découvrez le livre de recettes Ladurée, un petit bijou, emballé dans du papier de soie et dans une boîte dela cultissime maison de macarons.

     

    Philippe Andrieu, le chef pâtissier de Ladurée, présente 100 recettes gentilement adaptées pour les néophyques que nous sommes ...

     

    bda6d85ddedaf8974ea1c389a6ec1ae9.jpg

     

    En vente dans toutes les bonnes librairies !

  • IDÉE N° 20

    Un canapé Chesterfield à vos couleurs.

     

    57ffb70bd7581b490af43e9a47e04936.jpg

     

    Comment ? Rien de plus simple. Il suffit d’aller sur le site usineadesign.com, de sélectionner le canapé souhaité et de jouer avec les matières et surtout les couleurs. La couleur du revêtement, la couleur des boutons et enfin la couleur des coussins. Vous devenez le créateur de votre canapé.

    Bon là, je vous l’accorde, j’ai un peu exagéré sur la couleur, mais c’est pour la démo et puis un Chesterfield orange c’est plutôt très original non ?

  • IDÉE N° 19

    Pour la déco de ma table de Noël, j’ai une super idée. Je vais créer une forêt en centre de table. Une forêt gourmande avec des petits sapins de Noël en chocolat noir et au lait décorés de guirlandes et autres apparats.

     

    055a00ac6c2bc5dd588e3f0c8a347946.jpg

     

    Bon je ne sais pas si ils tiendront le coup jusqu’à la fin du repas, parce qu’avec tous les amateurs qui seront là, rien n’est moins sûr, mais bon je tente le coup.

    Côte d’Or.

  • Idée N°18 : vive la bonne bouffe

    Un livre deux en un: des voyages et des bonnes recettes !

    Le livre de Morgane de La Guerrande est un livre de cuisine pas comme les autres avec des recettes d'ici et de là-bas aux noms riches de rencontres, de découvertes et d'héritages. 

    On ne ratera pas la recette du Bon jeune Homme de Paris, l'invention du Curry crevettes brocolis de Manu, le rougail saucisses de Manu...

    Vous ne comprenez rien ? 

    Filez en librairie et ruez-vous sur ce livre plein d'amour, d'histoires et qui sent bon la compote de pommes qui vient de cuire 3 heures dans la cuisine de ma grand-mère...

    Le tout avec une couverture simplissime et ultra branchée. On rêve d'être invité à dîner chez Morgane !

     

     

    d4cfbad036d4a336cdebf9e2e22a4d4f.jpg